Afin de répondre aux exigences de ce projet, des travaux de taille ont dû être réalisés et ce, pendant près de 2 ans.

Ce travail de longue haleine a été entrepris par le fondateur des Halles de la Major, Antoine Siffrein-Blanc, et l’architecte en charge du projet, Sophie Foillard. Ce long chantier démarré en décembre 2013 avec l’entreprise de maçonnerie EGBTP s’est décomposé en plusieurs étapes.

Tout d’abord les deux voûtes devaient être reliées, de généreuses ouvertures ont été créées dans des murs épais de près de 2 mètres.

La complexité des lieux (pratiquement aucun échange d’air avec l’extérieur) a finalement permis d’étudier des éléments architecturaux particuliers tels que les deux trémies d’escalier qui permettent de liaisonner plus largement les niveaux, et qui contribuent aussi au désenfumage.

Afin d’accentuer cet appel vers le haut, une grande paroi verticale recouverte d’un enduit de bronze vieilli de chez Marius Aurenti et mis en œuvre par l’entreprise Caramel, afin de rester dans cet esprit vintage.

Les deux grands volumes convexes, contre les voûtes à l’étage, dissimulent partiellement les installations techniques ; ce qui reste apparent, a été imaginé avec l’aide de l’entreprise Crudeli : des gaines micro perforées, au design recherché, diffusent le froid ; ces éléments deviennent des acteurs de l’architecture intérieure.

Pour l’aménagement intérieur, l’espace au RDC est traité avec des étals sous forme d’îlots, qui dégagent en périphérie de larges espaces de circulation pour les visiteurs. A l’étage, l’accent est mis sur une surface dégagée (avec les étals en périphérie) qui peut accueillir environ 200 personnes. La boutique du caviste est volontairement ouverte sur l’espace afin d’y déguster les vins autour d’un îlot. Cette boutique est liaisonnée avec le bar à vin situé en mezzanine, proposant ainsi un espace intimiste et convivial, qui sera aussi destiné au DJ pendant les réceptions.

Concernant l’aspect technique du projet, nous avons collaboré avec le frigoriste Provence Froid, afin d’apporter les meilleures solutions techniques au bon fonctionnement des Halles de la Major ; de même avec l’électricien Christophe Amiet (EMC) et l’éclairagiste Thomas Laperouse (Mise en Scène), nous avons créé une ambiance lumineuse, essentielle afin de garantir aux Halles de la Major un accueil chaleureux et la meilleure valorisation de l’excellence des produits proposés.

Enfin, les habillages des étals, avec un effet de bois vieilli ainsi que l’ensemble des éléments de mobilier sur mesure et les revêtements de sol, traités en bambou, (Prato Meuble) présentent une composition de plages insérée entre de grandes dalles anthracites. L’ambiance générale affirme sa personnalité finale grâce au choix du mobilier : nous avons veillé avec Stéphanie, Atelier 159, à choisir un mobilier qui reflète l’esprit d’authenticité que nous avons souhaité pour ce lieu unique.

 

photo 3

photo 1

photo 5-2

photo 4-4

photo 4